29 rue Charles de Gaulle 90300 OFFEMONT
03 84 26 34 15
docteur [at] lavaill.net

Conseils aux patients

Informations aux patients : actes et fiches de conseils

Cliquez sur le regroupement d’actes par spécialités (à gauche), puis sur la ligne concernant l’acte que vous recherchez.

Réalisation d’un électrocardiogramme
au cabinet
en visite

Spirométrie standard

[printfriendly]

Actes réalisés au cabinet

Consultations

La durée d’une consultation est en général de 15 min.
Cette durée peut parfois être plus longue en fonction des motifs. N’hésitez pas à préciser le motif de consultation au secrétariat téléphonique ou lors de votre prise de rendez-vous en ligne, de sorte que la durée puisse être adaptée à vos besoins.

Prise en charge d'une détresse vitale

Le cabinet dispose des équipements nécessaires pour assurer la phase initiale de la prise en charge des situations de détresse vitale. Il sera toutefois nécessairement fait appel au SAMU pour compléter cette prise en charge initiale et assurer le transport du patient dans les meilleures conditions de sécurité vers la structure adaptée à la situation.

Dans tous les cas, et afin d’éviter toute perte de chance, il est recommandé de contacter le 112 ou le 15 dans toute situation évoquant une détresse vitale.

Compte-rendu (cas général)

Toute consultation peut donner lieu à la production d’un compte-rendu. Ceci est notamment le cas lorsque vous êtes adressé à un confrère spécialiste ou à un autre professionnel de santé. C’est également le cas lorsqu’un examen complémentaire est réalisé au cabinet.
Ce compte-rendu vous est envoyé par voie électronique sur votre adresse e-mail, sauf instruction contraire de votre part. Il peut par ailleurs vous en être remis une copie papier lorsque la situation l’exige, ou sur simple demande de votre part.

ÉLECTROCARDIOGRAMME

En fonction des situations et des besoins, la réalisation d’un électrocardiogramme peut être nécessaire. Cet examen, réalisé au cabinet ou en visite, permet d’évaluer votre fonction cardiaque. Il est totalement indolore et est réalisé au moyen d’électrodes adhésives disposées sur la poitrine et les membres du patient.

La réalisation de cet examen donne lieu dans tous les cas à la production d’un compte-rendu, qui vous sera adressé par voie électronique sur votre adresse e-mail (sauf instruction contraire de votre part). Une copie de cet examen pourra également vous être remise sous forme papier, sur simple demande de votre part.

Spirométrie standard

Le suivi des patients souffrant d’une insuffisance respiratoire aiguë ou chronique peut parfois rendre nécessaire la réalisation d’une spiromètre standard. Cet examen, réalisé au cabinet, constitue la première étape de l’évaluation de la fonction respiratoire chez un patient. Il doit être complété dans certaines situations par des épreuves fonctionnelles respiratoires (EFR), réalisées chez un médecin spécialiste en pneumologie.

La réalisation de cet examen donne lieu dans tous les cas à la production d’un compte-rendu, qui vous sera adressé par voie électronique sur votre adresse e-mail (sauf instruction contraire de votre part). Une copie de cet examen pourra également vous être remise sous forme papier, sur simple demande de votre part.

ÉVALUATION D'UN SYNDROME ANXIO-DÉPRESSIF

Le syndrome anxio-dépressif est une entité pathologique nécessitant un suivi rapproché et parfois spécialisé.
Dans tous les cas, une évaluation de vos symptômes sera réalisée. Celle-ci sera réalisée au moyen d’une échelle standardisée (échelle de Hamilton), autorisant l’évaluation initiale et le suivi des symptômes.

La réalisation de cet examen donne lieu dans tous les cas à la production d’un compte-rendu, qui vous sera adressé par voie électronique sur votre adresse e-mail (sauf instruction contraire de votre part). Une copie de cet examen pourra également vous être remise sous forme papier, sur simple demande de votre part.

Si votre situation l’exige, une consultation vers un psychologue ou un psychiatre pourra vous être proposée.

vaccinations
Calendrier vaccinal

Lien vers le calendrier vaccinal à jour (ministère de la Santé)

Le calendrier vaccinal précise les modalités de la réalisation des premières injections de vaccins obligatoires, puis les rappels. Il présente également les vaccinations recommandées (de manière générale et/ou en fonction des expositions particulières).

Les vaccinations sont réalisées dans le strict respect des recommandations du Ministère de la Santé.

Actes de traumatologie et de petite chirurgie

Analgésie et sédation en cabinet de médecine générale

Fiche d'information à l'usage des patients. (© Dr L LAVAILL - 2018)

Parages et sutures

Le cabinet est équipé pour la réalisation de sutures en cas de plaies traumatiques. En fonction de la présentation, un parage pourra être effectué pour nettoyer les berges de la plaie. Votre statut vaccinal anti-tétanique sera systématiquement vérifié lors de la consultation, et une antibioprophylaxie pourra parfois être proposée.

En fonction de le localisation et de la profondeur de la plaie, une consultation de surveillance pourra être nécessaire. Le délai avant retrait des fils de suture sera également conditionné par ces mêmes paramètres. Ce retrait pourra être effectué au cabinet ou par un infirmier libéral selon votre préférence.

Une fiche de recommandations vous sera remise systématiquement en fin de suture. Elle récapitule l’ensemble des paramètres nécessaires à la surveillance de la suture et les recommandations pour assurer une cicatrisation dans les meilleures conditions.

Fiche de recommandations - parages et sutures

Recommandations pour la surveillance et le suivi des plaies suturées (© Dr L LAVAILL - 2018)

Brûlures

La prise en charge des brûlures en urgence requiert un examen médical pour en préciser la profondeur et guider les modalités de cicatrisation. La première consultation aura pour objet d’évaluer l’étendue des lésions, de réaliser le premier pansement de brûlure, de vous guider et d’étudier avec vous les modalités de réfection de ces pansements. En cas de besoin, un infirmier libéral pourra être sollicité pour refaire ces pansements.

Une fiche de recommandations vous sera systématiquement remise en fin de consultation. Elle récapitule l’ensemble des informations nécessaires pour réaliser une surveillance et assurer une cicatrisation adéquates.

Fiche de recommandations - brûlures

Recommandations pour la surveillance et le suivi des lésions par brûlures (© Dr L LAVAILL - 2018)

Informations générales - brûlures

Calcul de la surface brûlée, informations sur la profondeur des lésions (© Dr L LAVAILL - 2018)

Hématomes de l'ongle

Les hématomes sous unguéaux sont des lésions traumatiques fréquentes et parfois très douloureuses. Elles nécessitent dans certaines circonstances la réalisation d’un acte comprenant la perforation de la tablette unguéale et l’évacuation de l’hémorragie. Cet acte peut être réalisé au cabinet et ne nécessite une surveillance très simple.

Fiche de recommandations - hématomes sous-unguéaux

Recommandations pour la surveillance et le suivi des hématomes sous-unguéaux (© Dr L LAVAILL - 2018)

Luxations articulaires

La réduction de luxations articulaires est un acte devant être réalisé en urgence, tant en raison des douleurs que des risques associés à la lésion. Ces actes peuvent être réalisés au cabinet, sous anesthésie volatile par MEOPA.

Ces actes peuvent être réalisés sur les articulations de la mâchoire, de l’épaule, du coude (pronation douloureuse de l’enfant), du genou et des différentes articulations de la main. En fonction des situations, la réalisation d’un examen d’imagerie pourra s’avérer nécessaire, de même qu’une consultation en urgence chez un chirurgien orthopédiste et traumatologique.

Une fiche d’informations vous sera systématiquement remise en fin de consultation. Elle rappelle les enjeux de la réalisation de ces actes ainsi que les consignes de surveillance.

Fiche d'informations - luxation de l'articulation temporo-mandibulaire

Informations sur la luxation de la mâchoire et les modalités de réduction (© Dr L LAVAILL - 2018)

Fiche d'informations - luxation antérieure de l'épaule

Informations sur la luxation antérieure de l'épaule et les modalités de réduction (© Dr L LAVAILL - 2018)

Fiche d'informations - luxation du coude (pronation douloureuse)

Informations sur la pronation douloureuse de l'enfant et les modalités de réduction (© Dr L LAVAILL - 2018)

Fiche d'informations - luxation latérale de la rotule

Informations sur la luxation latérale de la rotule et les modalités de réduction (© Dr L LAVAILL - 2018)

Fiche d'informations - luxation des articulations de la main

Informations sur la luxation des différentes articulations de la main et les modalités de réduction (© Dr L LAVAILL - 2018)

Fractures de la clavicule

La prise en charge des fractures de la clavicule implique la mise en place d’un appareil externe de réduction. Celle-ci peut être réalisée au cabinet après réalisation d’un examen d’imagerie en urgence. Le suivi comprendra la réalisation d’une radiographie de contrôle ainsi qu’une consultation chez un chirurgien orthopédiste et traumatologique.

Une fiche d’informations vous sera systématiquement remise en fin de consultation.

Fiche d'informations - fractures de la clavicule

Informations sur les fractures de la clavicule et les modalités de prise en charge (© Dr L LAVAILL - 2018)

Abcès, kystes, furoncles, panaris - évacuation et mise à plat

Les collections infectieuses doivent la quasi totalité des cas être évacuées en raison du risque de complications et des douleurs liées à l’existence même de ces lésions. Cette évacuation (mise à plat) peut être réalisée au cabinet. Un suivi sera alors programmé directement au cabinet ou chez un spécialiste, et une antibiothérapie prescrite dans le respect des recommandations des sociétés savantes.

Une fiche d’informations vous sera systématiquement remise en fin de consultation.

Fiche d'informations - abcès, kystes, furoncles, panaris

Informations sur l'évacuation des collections infectieuses et les modalités de surveillance (© Dr L LAVAILL - 2018)

Extraction de corps étrangers

Des corps étrangers peuvent s’insérer sous la peau lors de traumatismes divers. Leur extraction doit faire appel à des techniques de petite chirurgie réalisées au cabinet. Le suivi sera intégralement réalisé au cabinet ou fera l’objet d’un avis spécialisé en fonction des situations.

Une fiche d’informations vous sera systématiquement remise en fin de consultation.

Fiche d'informations - extraction de corps étrangers

Informations sur l'extraction de corps étrangers et les modalités de surveillance (© Dr L LAVAILL - 2018)

Actes de rhumatologie

Ponctions articulaires du genou

Le genou est une articulation pouvant devenir douloureuse en raison d’un épanchement intra-articulaire (liquide en excès dans l’articulation), d’origine traumatique ou rhumatismale. Cet épanchement peut être drainé au cabinet, et le liquide pourra faire l’objet d’analyses en fonction des situations.

Actes de dermatologie

Biopsies de lésions suspectes

Une lésion suspecte de la peau pourra être prélevée en partie pour réalisation d’analyses complémentaires en laboratoire d’anatomopathologie. Ces prélèvements peuvent être effectués au cabinet.

Exérèses de nævi

L’exérèse de nævi (ablation de lésion suspecte de la peau) peut être réalisée au cabinet. La pièce retirée sera systématiquement envoyée pour analyses en laboratoire d’anatomopathologie, et un suivi spécialisé en dermatologie pourra être proposé.

Fiche d'informations - Exérèse de nævi

Informations sur l'exérèse de nævi et les modalités de surveillance (© Dr L LAVAILL - 2018)

Actes de gastro-entérologie

Dépistage du cancer colo-rectal
Dépistage organisé du cancer colo-rectal

Lien vers la page du site de l'assurance-maladie traitant du dépistage du cancer colo-rectal

Le dépistage du cancer colo-rectal est organisé par l’intermédiaire d’un programme national, tant son diagnostic précoce favorise son traitement et la guérison. Son dépistage est organisé de manière systématique par la réalisation d’analyses de selles tous les deux ans, à toutes les femmes et tous les hommes âgés de 50 ans à 74 ans.
Il répond à un cahier des charges très précis, et dont la fréquence et les modalités de réalisations sont précisées par voies de recommandations fortes de la Haute Autorité de Santé.

Ce dépistage est réalisé au moyen d’une analyse de selles par le patient lui-même. Le dispositif sera remis lors d’une consultation qui aura pour objet d’en expliquer les modalités.

Cette consultation sera systématiquement suivie d’une consultation de suivi pour l’annonce des résultats (quels qu’ils soient). Un suivi spécialisé chez un médecin gastro-entérologue pourra vous être proposé dans les suites en fonction des résultats.

Un suivi plus rapproché ou anticipé pourra également vous être proposé en fonction de vos facteurs de risques personnels et familiaux.

Fiche d'informations - dépistage organisé du cancer colo-rectal

Informations sur les modalités de réalisation du dépistage du cancer colo-rectal (© Dr L LAVAILL - 2018)

Changement de sonde de gastrostomie en urgence

Le retrait accidentel d’une sonde de gastrostromie est une urgence en raison de la rapidité avec laquelle l’orifice peut se refermer. La pose d’une sonde de substitution peut être réalisée au cabinet, et un rendez-vous avec un spécialiste pourra être organisé en urgence si la situation l’exige.

Excision de thrombose hémorroïdaire externe

Les hémorroïdes sont très fréquentes. Elles doivent systématiquement faire l’objet d’une consultation lors de l’apparition de saignements, de gêne ou de douleurs. Une thrombose hémorroïdaire, très douloureuse, peut parfois se constituer au sein d’hémorroïdes déjà constituées. Ces lésions peuvent être excisées au cabinet. Un suivi spécialisé pourra également vous être proposé en fonction des situations.

Une fiche d’informations vous sera systématiquement remise le cas échéant, précisant les modalités de surveillance.

Fiche d'informations - Thrombose hémorroïdaire externe

Informations sur l'excision d'une thrombose hémorroïdaire externe et les modalités de suivi (© Dr L LAVAILL - 2018)

Actes de pédiatrie

Consultations obligatoires
Consultations obligatoires de suivi du jeune enfant

Lien vers la page du site Service-Public traitant des consultations de suivi du jeune enfant

Les consultations obligatoires, au nombre de 20 et réparties sur les 6 premières années de votre enfant, ont pour objet d’assurer une surveillance du bon déroulement de la croissance de votre enfant. Certaines donnent lieu à la production d’un certificat de santé envoyé au centre de Protection Maternelle et Infantile (PMI) duquel vous dépendez.
N’hésitez pas à préciser le fait qu’il s’agit d’une consultation obligatoire lors de la prise de rendez-vous.

Elles sont l’occasion de faire le point sur :
– la croissance en poids et en taille de votre enfant, afin de s’assurer qu’elles soient harmonieuses ;
– le développement psychomoteur et affectif de votre enfant ;
– les troubles du développement et le dépistage précoce de ceux-ci (comprenant un dépistage des troubles de l’audition et de la vision) ;
– la réalisation des vaccinations obligatoires.

Elles sont réparties comme suit :
1ère semaine : 2 examens (un à la maternité et un au cabinet, une semaine après la naissance, avec production d’un certificat) ;
6 premiers mois : 1 fois par mois ;
entre le 9ème et le 10ème mois : 1 consultation (avec production d’un certificat) ;
à l’âge de 1 an : 1 consultation ;
entre 1 an et 2 ans : 2 consultations (dont la dernière donne lieu à la production du dernier certificat) ;
entre 2 ans et 6 ans : 2 consultations par an (tous les six mois).

Livret d'informations - parcours santé du jeune enfant

Livret d'accompagnement des premiers pas de son enfant (© L'Assurance-Maladie 2011)

Consultations du jeune enfant de moins de six ans

En sus des consultations dites obligatoires, un rendez-vous au cabinet peut être nécessaire pour toute raison médicale (maladies infectieuses, traumatologie, demande d’avis médical, …).

Ces consultations sont légèrement plus longues que les consultations dites “classiques” car les paramètres biométriques (taille et poids) sont mesurés quasiment systématiquement en plus des paramètres normaux (pression artérielle, fréquence cardiaque, température, …).

N’hésitez pas à préciser le motif de la consultation lors de la prise de rendez-vous.

Vaccinations chez l'enfant
Calendrier vaccinal

Lien vers le calendrier vaccinal à jour (ministère de la Santé)

La vaccination chez l'enfant

Lien vers le site vaccination-info-service (Santé Publique France)

La vaccination est une pratique largement remise en question par divers courants non médicaux à l’heure actuelle. S’appuyant sur des données scientifiques erronées ou simplement sur des rumeurs (voir l’article publié dans Le Monde® ci-dessous), de plus en plus d’enfants ne sont plus vaccinés.

Ceci constitue un risque majeur de santé publique, puisqu’en diminuant ainsi le nombre d’enfants vaccinés le taux de couverture vaccinale dans la population diminue. Ce taux de couverture, mesuré par l’Institut National de Veille Sanitaire, est une donnée statistique permettant d’évaluer le niveau de vaccination de la population générale.

C’est lorsque ce taux descend sous le seuil d’immunité du groupe (voir ci-dessous) que les risques d’épidémie apparaissent. Ces épidémies touchent préférentiellement les enfants non vaccinés, car plus fragiles du fait de l’absence d’immunité acquise. Ils peuvent également toucher les enfants vaccinés dans certaines circonstances, et au total entraîner des maladies voire des décès qui auraient pu être évités simplement par une pratique médicale étayée scientifiquement depuis plus de 200 ans (voir l’article publié sur vaccination-info-service) !

Ainsi, la vaccination est une pratique dont l’efficacité a été scientifiquement prouvée, et ayant un niveau de risques associés très faible. Elle est pratiquée dans le cabinet selon les recommandations et obligations réglementaires, après échange avec les parents dans tous les cas et aussi longtemps que nécessaire.

© Santé Publique France - Dossier pédagogique "Vaccination : la protection collective" - 19/10/2017
© Santé Publique France - Dossier pédagogique "Vaccination : la protection collective" - 19/10/2017
anti-vaccins : des mensonges dans un débat légitime

Article paru dans le quotidien Le Monde® (© Le Monde, 11/07/2017)

Vaccination : La protection collective

Dossier pédagogique (© Santé Publique France, 19/10/2017)

Prise en charge des maladies infectieuses de l'enfant et éviction scolaire

Votre enfant peut souffrir des maladies infectieuses de l’enfance et de la petite-enfance.

L’apparition de celles-ci peut entraîner une éviction scolaire, ainsi que le précise le guide du HCSP que vous pourrez retrouver ci-dessous en téléchargement. Il conviendra alors de réaliser un certificat d’éviction scolaire, et parfois un certificat de reprise (sous la forme d’un certificat médical d’aptitude à la vie en collectivité).

Au-delà de la prise en charge médicale et la remise d’une ordonnance, qui vous sera détaillée lors de la consultation, vous pouvez retrouver ci-dessous des recommandations générales sous la forme de fiches par maladies.

Survenue de maladies infectieuses dans une collectivité
Conduites à tenir

Rapport du Haut Conseil de la Santé Publique © HCSP - 28/09/2012

Fiche d'informations - gastro-entérite aiguë

Rapport du Haut Conseil de la Santé Publique © HCSP - 28/09/2012

Fiche de recommandations - gastro-entérite aiguë

© Dr L LAVAILL - 2018

Fiche d'informations - Rhinopharyngite aiguë

Rapport du Haut Conseil de la Santé Publique © HCSP - 28/09/2012

Fiche de recommandations - Pharyngite et laryngite

© Dr L LAVAILL - 2018

Fiche d'informations - Bronchites

Rapport du Haut Conseil de la Santé Publique © HCSP - 28/09/2012

Fiche d'informations - Bronchiolites

Rapport du Haut Conseil de la Santé Publique © HCSP - 28/09/2012

Fiche de recommandations - Bronchiolites

© Dr L LAVAILL - 2018

Fiche d'informations - Angines

Rapport du Haut Conseil de la Santé Publique © HCSP - 28/09/2012

Fiche d'informations - Varicelle

Rapport du Haut Conseil de la Santé Publique © HCSP - 28/09/2012

Fiche de recommandations - Varicelle

© Dr L LAVAILL - 2018

Fiche d'informations - Rougeole

Rapport du Haut Conseil de la Santé Publique © HCSP - 28/09/2012

Fiche d'informations - Rubéole

Rapport du Haut Conseil de la Santé Publique © HCSP - 28/09/2012

Fiche d'informations - Oreillons

Rapport du Haut Conseil de la Santé Publique © HCSP - 28/09/2012

Fiche d'informations - Poux

Rapport du Haut Conseil de la Santé Publique © HCSP - 28/09/2012

Fiche de recommandations - Poux

© Dr L LAVAILL - 2018

Certificats de non contre-indication à la pratique sportive
Certificat médical

Lien vers l'article traitant des certificats médicaux tenant compte de la réforme du 24/08/2016 (ministère des Sports)

La pratique d’un sport nécessite la production d’un certificat médical pour attester de l’absence de contre-indications. Ce certificat est demandé par votre club, et sera associé à votre demande de licence dans le cadre de l’assurance collective souscrite par les fédérations sportives.
Ces contrats d’assurance peuvent varier en fonction de la pratique ou non de compétitions. Merci de le préciser le cas échéant lors de la consultation, de sorte que le certificat médical comporte bien la mention “en compétition” après le sport pratiqué.

Ce certificat est valable trois ans depuis la réforme du 24/08/2016. Il est remplacé par des attestations sur l’honneur remplies par les sportifs à chaque renouvellement et pendant la durée de validité du certificat médical.

Il est malgré tout nécessaire de produire un certificat médical annuel pour certains sports dits “à risques” ou exigeant une condition physique particulière :
– l’alpinisme ;
– la plongée subaquatique ;
– la spéléologie ;
– les sports de combat pouvant se terminer par un “K-O” (boxe notamment) ;
– les sports dont la pratique prévoit l’utilisation d’armes à feu ou à air comprimé ;
– les sports dont la pratique prévoit l’utilisation de véhicules terrestres à moteur (automobile, moto, quad, …) ;
– les disciplines sportives aéronautiques ;
– le parachutisme ;
– le rugby.

Au-delà d’un bilan d’aptitude conventionnel, un électrocardiogramme sera systématiquement réalisé afin de dépister d’éventuels troubles. Un compte-rendu de cet examen particulier vous sera remis en fin de consultation (voir le paragraphe “ECG en cabinet“).

Dépistage et prise en charge de l'obésité chez l'enfant
REPOP-FC

Lien vers le site du réseau de prévention et de prise en charge de l'obésité pédiatrique en Franche-Comté

L’incidence de l’obésité infantile augmente de manière préoccupante ces dernières années. Celle-ci est bien souvent liée à un mode de vie trop sédentaire ou à des mauvaises habitudes alimentaires.

Des consultations spécifiques peuvent être organisées dans le but de prévenir, dépister et traiter l’obésité chez votre enfant. Celles-ci font l’objet d’une prise en charge spécifique par votre caisse d’assurance-maladie si votre enfant est âgé de 3 à 12 ans.

Ces consultations sont l’occasion de réaliser un bilan biométrique complet ainsi qu’une étude des habitudes alimentaires. Elles sont également l’occasion de dépister les conséquences précoces de l’obésité, à savoir les troubles de la croissance, le diabète ou l’hypertension juvéniles, les troubles du sommeil ou encore les problèmes bucco-dentaires. Un avis spécialisé complémentaire pourra être nécessaire en cas de dépistage d’une telle maladie.

Un réseau de prise en charge de l’obésité pédiatrique existe en Franche-Comté. Les professionnels de la santé animant ce réseau pourront vous venir en aide en cas de besoin, et en complément de la prise en charge qui vous sera proposée en cabinet.

Retrouvez ci-dessous les courbes normales d’IMC (index de masse corporelle, voir la calculatrice ci-dessous) en fonction du sexe et de l’âge.

Votre IMC est de

Powered by BMI Calculator

Courbes de corpulence - Filles/Femmes

© PNNS - Ministère de la Santé - INPES

Courbes de corpulence - Garçons/Hommes

© PNNS - Ministère de la Santé - INPES

Actes de gynécologie

Dépistage du cancer du sein
dépistage organisé du cancer du sein

Lien vers la page du site de l'assurance-maladie traitant du dépistage du cancer du sein

Association "le cancer du sein, parlons-en"

Lien vers le site de l'association "Le cancer du sein, parlons-en !"

Le dépistage du cancer du sein est d’une importance cruciale pour toutes les femmes, tant son dépistage précoce favorise son traitement et la guérison. Son dépistage est organisé de manière systématique par la réalisation de mammographies tous les deux ans entre l’âge de 50 ans et l’âge de 74 ans.
Il répond à un cahier des charges très précis, et dont la fréquence et les modalités de réalisations sont précisées par voies de recommandations fortes de la Haute Autorité de Santé.

En complément de ce dépistage organisé, la réalisation d’un examen des seins pourra vous être proposée aussi souvent que nécessaire, ainsi que sur simple demande de votre part. Il vous sera également proposé de vous inclure dans une démarche spécifique de suivi en cas d’antécédents personnels ou familiaux de cancer du sein.

Il est recommandé de réaliser soi-même un examen régulier des seins par auto-palpation. Celui-ci peut être réalisé selon les modalités précisées dans la fiche d’information présentée ci-dessous.

N’hésitez pas à prendre rendez-vous au moindre doute.

Lien externe - auto-examen des seins

Informations sur les modalités de réalisation de l'auto-palpation des seins dans le cadre du dépistage du cancer du sein (© Association "Le cancer du sein, parlons-en")

Lien externe - Le dépistage organisé en France

Informations sur les modalités de réalisation du dépistage du cancer du sein (© Association "Le cancer du sein, parlons-en")

Première consultation de contraception chez l'adolescente
Contraception

Lien vers la page du site de l'assurance-maladie traitant de la contraception

La première consultation de contraception chez l’adolescente est une étape très importante pour les jeunes femmes souhaitant avoir recours à ces médicaments. Elle permet la présentation des différentes modalités de contraception et un échange autour de celles-ci. La priorité sera toujours donnée au libre arbitre du patient, et une approche en deux temps pourra être privilégiée si un temps de réflexion s’avère nécessaire. De fait, cette consultation nécessitant plus de temps qu’une consultation “classique”, merci de préciser systématiquement le motif lors de la prise de rendez-vous.

Cette première consultation est intégralement prise en charge par la caisse primaire d’assurance-maladie lorsqu’elle est réalisée entre 15 et 18 ans.

Fiche d'informations - avantages et inconvénients des méthodes contraceptives

Informations sur les avantages et inconvénients des méthodes contraceptives (© Dr L LAVAILL - 2018)

Dépistage du cancer du col de l'utérus et Frottis cervico-vaginal
Prévention du cancer du col de l'utérus

Lien vers la page du site de l'assurance-maladie traitant de la prévention du cancer du col de l'utérus

Le dépistage du cancer du col de l’utérus est d’une importance cruciale pour les femmes dites “en âge de procréer”, car son dépistage précoce le rend plus facilement traitable.
Il répond à un cahier des charges très précis, et dont la fréquence et les modalités de réalisations sont précisées par voies de recommandations fortes de la Haute Autorité de Santé.

Ce dépistage est réalisé au moyen d’un frottis cervico-vaginal, réalisé au cabinet au décours d’un examen gynécologique, avec envoi systématique en laboratoire d’anatomopathologie pour analyse. Plusieurs conditions sont nécessaires pour la réalisation de cet examen dans les meilleures conditions :
1. ne pas le réaliser en période de règles ;
2. ne pas le réaliser dans les 48 heures suivant un rapport sexuel ;
3. ne pas le réaliser dans les 48 heures suivant une toilette vaginale ;
4. arrêter tout traitement endovaginal (ovules) dans les 48 heures précédent cet examen, ce délai étant porté à un mois en cas de traitement d’une infection vaginale ;
5. le réaliser préférentiellement en début de cycle ;
6. la grossesse ne contre-indique absolument pas la réalisation d’un frottis (au contraire).

Le frottis cervico-vaginal est un examen totalement indolore et réalisé en quelques minutes au moyen d’un matériel adapté. Il vous sera proposé systématiquement dans les conditions actuelles du dépistage organisé du cancer du col de l’utérus, à savoir :
à partir de l’âge de 25 ans (ou avant en cas de rapport sexuel, y compris protégé) et jusqu’à 65 ans ;
une fois par an pendant deux ans, puis tous les trois ans (sauf anomalie).

Un suivi particulier pourra vous être proposé en cas d’anomalie des résultats de l’examen. Ceux-ci seront toujours annoncés lors d’une consultation spécifique (quels que soient les résultats).

Fiche d'informations - frottis cervico-vaginal

Informations sur les conditions de réalisation d'un frottis cervico-vaginal (© Dr L LAVAILL - 2018)

Implants contraceptifs sous-cutanés

L’implant sous-cutané peut être proposé comme solution de contraception. Il présente l’avantage d’être une solution passive, ne nécessitant pas la prise quotidienne de médicaments. Il présente également quelques inconvénients décrits-ci après.

L’implant sous-cutané est inséré sous la peau au moyen d’un dispositif spécifique vendu en pharmacie et prescrit au préalable lors d’une consultation. La pose de ce dispositif pouvant être douloureuse, la réalisation d’une anesthésie locale sera systématiquement proposée.

Celui-ci est efficace pour une durée de trois ans et ne nécessite pas de prise quotidienne de médicaments contraceptifs. Il est efficace à 99% et est totalement invisible. Il n’est détectable que par la palpation du site d’implantation, permettant de le repérer en fin de période en vue de son extraction.

Il présente néanmoins quelques inconvénients, dont l’irrégularité des cycles, des petits saignements menstruels irréguliers, et parfois une légère prise de poids ou l’apparition d’acné.

Son insertion et son retrait (en vue d’un arrêt ou d’un changement) sont réalisés au cabinet. Merci de préciser le motif de la consultation lors de votre prise de rendez-vous.

Dispositifs intra utérins (stérilets)

Le stérilet peut être proposé comme solution de contraception passive. Il présente l’avantage d’être une solution passive, de durée très longue (3 à 10 ans), et ne nécessitant pas la prise quotidienne de médicaments. D’autre part l’utilisation des stérilets en cuivre implique l’absence totale de passage d’hormones dans le sang, contrairement aux autres solutions contraceptives médicamenteuses.
Il ne peut néanmoins pas être proposé à toutes les femmes, et son utilisation doit être expliquée aux patientes dans la mesure où sa pose n’est pas dénuée de risques.

La pose d’un stérilet est un acte de très courte durée réalisé au cabinet après la réalisation d’une première consultation visant à mesurer le volume de l’utérus (et prescrire le bon dispositif). Elle doit être réalisée dans les sept jours suivant le début des règles.

Contrairement aux “idées reçues”, il peut être proposé aux femmes n’ayant pas eu d’enfant sous certaines conditions. Celles-ci feront l’objet d’un échange au cours de la première consultation. Il peut également être une solution améliorant les douleurs chez les femmes souffrant d’endométriose.

Des douleurs peuvent survenir suite à la pose du stérilet, aussi un encadrement thérapeutique sera systématiquement prescrit le cas échéant (antalgiques et anti-inflammatoires, sauf contre-indications). Une consultation de contrôle sera également systématiquement proposée dans les six semaines suivant la pose pour faire le point sur la tolérance du dispositif (ou avant sur simple demande).

Quelques effets secondaires peuvent survenir, comprenant l’arrêt des règles ou au contraire la survenue de règles plus importantes. L’existence de fils dépassant du col de l’utérus (servant à son retrait) peut également être source de gène pour le partenaire lors de rapports sexuels. Ceux-ci peuvent être coupés plus court le cas échéant.

Enfin, la pose d’un stérilet est formellement contre-indiquée en cas d’infection sexuellement transmissible. Quoique les stérilets n’augmentent pas le risque d’infection pelvienne, il existe un risque réel en cas d’infection connue et en cours. Un dépistage sera donc systématiquement proposé en cas de facteurs de risque (rapports non-protégés), et effectué lors de la consultation précédant la pose. Le stérilet ne sera alors prescrit que lorsque les résultats du dépistage seront revenus négatifs (votre ordonnance vous étant remise le cas échéant lors d’un simple passage au cabinet ou envoyée par voie postale). Un nouveau dépistage sera également réalisée dans les six semaines suivant la pose.
Elle est également contre-indiquée en cas de fibrome connu (pour les stérilets au cuivre), de risque thrombo-embolique ou pour certains cancers (pour les stérilets hormonaux), ou dans tous les cas de malformations ou de cancer de l’utérus.

Suivi de grossesse
Programme du suivi de grossesse

Lien vers la page du site de l'assurance-maladie traitant du suivi d'une grossesse

La grossesse dite “normale” peut être prise en charge au cabinet de médecine générale pendant les six premiers mois. Ce suivi sera réalisé en collaboration active avec le gynécologue-obstétricien et/ou la sage-femme de votre choix, et selon vos préférences.

Le parcours de soins et de suivi d’une grossesse normale comprend plusieurs étapes fondamentales, qu’il convient de respecter pour que votre grossesse se déroule en toute sécurité.

Première consultation de grossesse
Cette consultation est primordiale pour l’organisation du suivi de grossesse. Elle sera l’occasion de réaliser un programme mensuel de consultations, comprenant la réalisation de divers examens biologiques obligatoires. Elle sera également l’occasion de réaliser la déclaration obligatoire de grossesse si le terme le permet (voir ci-dessous).
Vous pouvez consulter l’ensemble des examens obligatoires sur le site de l’assurance-maladie.

Déclaration de grossesse
Le cabinet est équipé en télétransmission, de sorte que la déclaration de grossesse est transmise par voie dématérialisée. Le formulaire est ainsi envoyé directement à la caisse d’assurance-maladie ainsi qu’à la caisse d’allocations familiales dont vous dépendez, sans que vous n’ayez plus de démarches complémentaires à réaliser. Un récépissé et un duplicata pourront vous être transmis par voie électronique ou sous forme papier sur simple demande de votre part.
Plus d’informations sur le site de l’assurance-maladie.

Consultations mensuelles
Un programme de suivi mensuel de la grossesse sera élaboré en concertation avec vous. Ces consultations permettront de surveiller votre prise de poids, votre hauteur utérine, ainsi que vos paramètres vitaux (pression artérielle, fréquence cardiaque). Un dépistage du diabète gestationnel et de l’hypertension artérielle gravidique sera systématiquement réalisé. L’écoute des bruits du cœur de votre enfant vous sera proposée.
Des examens obligatoires seront prescrits à l’occasion de ces consultations de suivi. Leur contenu dépend de votre situation, ainsi que le précise le site de l’assurance-maladie.

Dossier de suivi de grossesse et transmission en fin de suivi
L’ensemble des examens prescrits et réalisés ainsi que les observations notées lors des consultations de suivi sont rassemblés dans un dossier spécifique, qui pourra vous être transmis à tout moment de l’évolution de votre grossesse et sur simple demande de votre part. Ce dossier sera systématiquement transmis par voie électronique et cryptée au gynécologue-obstétricien et/ou à la sage-femme de votre choix en fin de suivi, ainsi qu’à tout moment si la situation l’exige.

Le suivi en cabinet de médecine générale doit s’arrêter au septième mois pour des raisons de sécurité prénatale. Le relais avec les spécialistes de la périnatalité s’effectue naturellement et en toute sécurité, en parfaite transparence avec vous et dans le respect de vos souhaits.

Actes d'urologie et d'andrologie

Dépistage du cancer de la prostate
dépistage du cancer de la prostate

Lien vers la page du site de l'assurance-maladie traitant des avantages et des inconvénients de la démarche volontaire de dépistage du cancer de la prostate

Le dépistage du cancer de la prostate est une démarche volontaire pour tous les hommes présentant des facteurs de risques ou des symptômes évoquant ce diagnostic. Il vous sera par ailleurs proposé systématiquement à partir de l’âge de 50 ans.

Ce dépistage constitue une démarche volontaire de votre part et non organisée par le gouvernement ou l’assurance-maladie. Elle peut donc être refusée si elle vous est proposée en consultation.

Le dépistage du cancer de la prostate comprend la réalisation d’un toucher rectal et le dosage d’un marqueur biologique spécifique (le PSA), au moyen d’une simple prise de sang.

Sonde urinaire - pose ou changement

La première pose d’une sonde urinaire chez un homme est un acte médical. Il peut être réalisé en cabinet ou à votre domicile en cas de besoin. La première pose d’une sonde urinaire chez une femme ou les changements de sondes quelque soit le sexe peuvent également être réalisés sur demande.

Dans tous les cas un patient traité par sonde urinaire sera suivi à intervalles réguliers lors de consultations ou de visites à domicile (en fonction du cas). Ces consultations auront pour objet de vérifier l’absence de complications liées à la sonde urinaire, et notamment l’absence d’infection urinaire.

Saignement urinaire (hématurie)

Le saignement urinaire est considéré comme une urgence et doit faire l’objet d’un avis médical rapide. Vous êtes donc invités, le cas échéant, à en faire mention lors de votre demande de rendez-vous, qui sera inséré le plus rapidement possible dans l’agenda.

Une sonde urinaire spécifique pourra être posée, permettant un lavage vésical et l’évacuation des caillots de sang. Celle-ci est posée au cabinet, et le suivi de cet acte sera organisé au domicile du patient avec le concours d’infirmiers libéraux. Une consultation spécialisée sera également organisée dans un délai rapide vers un chirurgien urologue.

Actes d'oto-rhino-laryngologie (nez-gorge-oreilles)

Extraction de corps étrangers et de bouchons de cérumen

Des corps étrangers peuvent s’insérer dans les orifices naturels par inadvertance ou par accident, notamment chez les jeunes enfants. Ceux-ci peuvent être retirés au cabinet. Il en est de même pour les bouchons de cérumen.

saignement de nez (epistaxis) et tamponnement nasal postérieur et/ou antérieur

Le saignement de nez (ou epistaxis) doit faire l’objet d’une consultation en urgence, surtout chez les patients présentant des facteurs de risque de saignement abondant. C’est notamment le cas des patients traités par anticoagulants oraux ou injectés.

Le traitement de ce saignement de nez fait appel à des techniques de tamponnement au moyen de dispositifs médicaux spécifiques, l’ensemble pouvant être réalisé au cabinet. Un suivi au cabinet ou chez le médecin spécialiste pourra être proposé dans les suites et en fonction des cas.

Une fiche d’informations sera systématiquement remise aux patients après la réalisation d’un tamponnement.

Fiche d'informations - epistaxis

Informations sur l'epistaxis, le traitement par tamponnement postérieur et/ou antérieur, et les modalités de surveillance et de suivi (© Dr L LAVAILL - 2018)

Actes réalisés en visite

La durée d’une visite est en général de 15 min.
Cette durée peut parfois être plus longue en fonction des motifs. N’hésitez pas à préciser le motif de consultation au secrétariat téléphonique ou lors de votre prise de rendez-vous en ligne, de sorte que la durée puisse être adaptée à vos besoins. En fonction des distances parcourues, des frais kilométriques peuvent être facturés. Ceux-ci sont intégralement pris en charge par les organismes d’assurance-maladie.

Une visite peut être organisée sur demande de votre part.
La demande s’effectue strictement par voie téléphonique, et doit systématiquement être justifiée.

La visite ne sera organisée et réalisée qu’après confirmation téléphonique de ma part.

Prise en charge d'une détresse vitale

Les dispositifs du cabinet peuvent être embarqués dans mon véhicule pour prendre en charge une situation de détresse vitale en dehors du cabinet.

Il est toutefois vivement recommandé de contacter le 112 ou le 15 dans toute situation évoquant une détresse vitale avant de me solliciter pour une visite urgente, dans la mesure où l’équipement et l’entraînement des professionnels des structures mobiles d’urgence et de réanimation (SMUR) est toujours plus adapté.

Compte-rendu (cas général)

Toute visite peut donner lieu à la production d’un compte-rendu. Ceci est notamment le cas lorsque vous êtes adressé à un confrère spécialiste ou à un autre professionnel de santé. C’est également le cas lorsqu’un examen complémentaire est réalisé.
Ce compte-rendu vous est envoyé par voie électronique sur votre adresse e-mail, sauf instruction contraire de votre part. Il peut par ailleurs vous en être remis une copie papier lorsque la situation l’exige, ou sur simple demande de votre part.

ÉLECTROCARDIOGRAMME

En fonction des situations et des besoins, la réalisation d’un électrocardiogramme peut être nécessaire. Cet examen, réalisé en visite, permet d’évaluer votre fonction cardiaque. Il est totalement indolore et est réalisé au moyen d’électrodes adhésives disposées sur la poitrine et les membres du patient.

La réalisation de cet examen donne lieu dans tous les cas à la production d’un compte-rendu, qui vous sera adressé par voie électronique sur votre adresse e-mail (sauf instruction contraire de votre part). Une copie de cet examen pourra également vous être remise sous forme papier, sur simple demande de votre part.

Visite longue

Des visites dites “longues” peuvent être réalisées chez les patients souffrant de pathologies neuro-dégénératives et ne pouvant se rendre en cabinet. Celles-ci font l’objet d’une facturation spécifique, sous conditions, et sont intégralement prises en charge par les organismes d’assurance-maladie.

Merci de préciser le motif de la visite dans tous les cas lors de la prise de rendez-vous.